Eddie Bravo, l’homme qui venait d’une autre planète

Nous sommes en mai 2003, à Sao Paulo. Un combat ADCC oppose Royler Gracie, l’un des jiu-jitsukas les plus performants de l’histoire à un parfait inconnu. Jusqu’ici personne n’avait jamais battu Royler Gracie lors d’une compétition ADCC ou même marqué le moindre point contre lui. Après 8,55 minutes, prit en triangle, Royler Gracie tape. L’inconnu s’est fait un nom : Eddie Bravo.

Auréolé de cette victoire, il aurait pu continuer son chemin tranquillement et vivre confortablement de sa passion sans faire de vague. Mais il existe des personnages singuliers dans le monde du jiu-jitsu brésilien. Des personnages qui au delà de leur apport au sport intriguent par leur personnalité, leur parcours et leurs idées. Dans un monde où pour plaire à son prochain et grimper sur l’échelle sociale, il faut demeurer lisse, consensuel et le moins clivant possible, Eddie Bravo détonne. C’est le moins que l’on puisse dire…

Eddie Bravo est un invité régulier du podcast « The Joe Rogan Experience« , animé par le célèbre commentateur de l’UFC avec qui il partage une passion pour le jiu-jitsu brésilien et le stand-up. Lors de cette émission écoutée par plus de 11 millions de personnes chaque mois, Eddie n’hésite pas à parler de sa vision du monde créant parfois un malaise sur le plateau : Les attentats du 11 septembre 2001, un complot pour réduire nos libertés et voler du pétrole. Le coronavirus, un complot pour écraser nos libertés et nous vendre des vaccins. Jusqu’ici rien d’original me diriez-vous. On continue. L’homme a marché sur la lune, faut vraiment être con pour y croire, on a surement tourné ça dans un désert californien. La terre est ronde. Sérieusement ? Galilée et Aristote ont du se tromper quelque part ces tocards. La terre est plate dans l’univers d’Eddie Bravo.

Des idées qui l’auraient black-listé depuis longtemps sur le vieux continent. Mais au pays de l’oncle Sam, la liberté d’opinion est quelque chose de véritablement sacrée et Eddie Bravo représente une certaine Amérique. Par ailleurs, on a tendance à être plus tolérant envers les surdoués.

Car Eddie Bravo est sans conteste un surdoué. On lui attribue de nombreuses innovations en jiu-jitsu brésilien. Tous ceux qui l’ont côtoyés, néophytes ou grands professeurs, reconnaissent sa créativité. Une créativité qu’il a développé très tôt (dès la ceinture violette, il créé la « rubber guard« ) et qu’il attribue à sa grande consommation de cannabis.

Depuis 17 ans et sa victoire par soumission sur Royler Gracie, après laquelle il a reçu sa ceinture noire des mains de Jean-Jacques Machado, Eddie Bravo dirige l’académie de jiu-jitsu 10th Planet à Los Angeles. Une référence dans le monde du grappling et du MMA. Des athlètes comme Tony Ferguson ou Kelvin Castelum s’y entraînent régulièrement à l’instar de personnalités comme Joe Rogan. Aujourd’hui, il existe de nombreuses académies 10th Planet à travers le globe.

En 2014, Eddie Bravo a fondé l’Eddie Bravo Invitational (EBI). Un tournoi de grappling où la victoire ne peut-être remportée que par soumission. En 2016, il a été annoncé que l’EBI et l’UFC ont signé un partenariat pour que les événements EBI soient disponibles sur le service de streaming UFC Fight Pass

Aujourd’hui, Eddie Bravo continue à créer, à innover et à proposer de nouvelles idées de tournois et d’événements sans rien changer à sa personnalité, en restant lui-même. Jusqu’ici, cela lui a plutôt réussit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s